Le Collège du Sacré-Cœur à Caraquet (1899-1916)

Armoiries du Collège En 1894, l’abbé J. Théophile Allard, curé de la paroisse Saint-Pierre-aux-Liens de Caraquet, entreprend la construction en face de l’église paroissiale, d’un grand édifice en pierre qui devait servir de nouveau presbytère. En réalité, il voulait en faire une maison d’éducation pour les jeunes Acadiens. Son rêve s’est réalisé avec l’approbation de Mgr James Rogers, évêque de Chatham, permettant à la Congrégation de Jésus et de Marie d’y ouvrir un collège classique le 9 janvier 1899.

Le 19 mars 1900, l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick adopte l’Acte d’incorporation du Collège du Sacré-Cœur et lui confère le titre d’Université avec tous les pouvoirs et privilèges afférents. Les premiers diplômes du cours classique complété furent décernés en 1906.

Le premier collège étant devenu trop étroit, le révérend père Prosper Lebastard, supérieur
du collège, fit entreprendre en 1901, la construction d’une première aile qui fut inaugurée en 1903. En 1907, fut bénite la pierre angulaire d’une seconde aile plus spacieuse que la première, contenant des salles de classe et d’étude et surtout une chapelle d’une très grande beauté architecturale.

Avec ses 15 professeurs et une inscription de plus de 50 élèves dans un édifice des plus modernes, le Collège du Sacré-Cœur était promu à un brillant avenir. Malheureusement, dans la nuit du 30 au 31 décembre 1915, pendant que les élèves sont en vacances et que les pères sont occupés dans les paroisses avoisinantes, le Collège est la proie des flammes. Ce fut une perte totale. L’origine du sinistre demeure inconnue. Pour le plus grand bien de la région, les Eudistes résolurent, malgré l’insistance légitime des paroissiens de Caraquet, de reconstruire définitivement le collège à Bathurst.

reculer avancer